Valchezval, artiste nature,artisanat nature,Belgique

Val et sauvage

J'ai toujours été attirée par le coté sauvage des choses.

L'humain oublie trop souvent qu'il est une part de cette nature sauvage, il essaye à tout prix de la dominer, la domestiquer. Il ne veut pas y être associé, s’en éloigne, la cloisonne, la dompte, la dirige, la tue.  Dans le langage courant « Sauvage » est même un terme péjoratif qui fait peur…

Heureusement bon nombre d'espèce tant animales que végétales restent indomesticables. Ceux que l’on appelle à tort les indésirables, les mauvaises herbes… Les approcher, Les toucher, communiquer avec ces sauvages animaux et végétaux est une passion pour moi.

Retrouver cette part sauvage en nous est un défi, et se reconnecter avec la nature un des moyens. C’est une des raisons pourquoi mon métier s’est dirigé vers l’éducation relative à l’environnement. Recréer du lien avec ce vivant, un lien affectif, corporel et sensitif est un objectif essentiel. Il ne s’agit pas de connaissance mais de connai « sens ».

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube
  • Pinterest
  • Tumblr Social Icon
  • Instagram
 

J’aime le geste, j’aime les matières naturelles et transmettre cette passion, ces savoirs faire est un bonheur. La réalisation d’un objet, d’une œuvre procure une satisfaction que j’aime insuffler chez les autres. Avec quelques informations et quelques consignes tout est possible.

Conjuguer la vannerie sauvage, le travail du bois, le land art avec l’éducation nature pour tous les publics a donc été une évidence : prélever avec respect, couper transformer, donner une autre vie, assembler, révéler le beau, susciter l’émerveillement.

Autodidacte et grâce à quelques rencontres, c’est ma persévérance à essayer, réessayer, tester et expérimenter qui m’a permis d’avancer sur ce chemin passionnant du travail de ces matières nobles et naturelles. Tester les végétaux selon la saison, ramasser et sculpter, tanner, teindre, bouillir, cuire, couper, tisser, entrelacer, assembler, gratter…

Ces approches artisanales et artistiques sont tributaires de la saison, une activité de land art prendra une autre allure sur la neige qu’en plein été ! et les fibres le bois ne seront pas les mêmes selon les différentes époques de l’année… Ça reste surprenant et imprévisible!

Cette approche fait partie aussi de l’éducation à la débrouillardise et à une certaine autonomie. Quand on peut créer avec ce qui nous entoure sans aucune chimie, sans aucun achat on se sent plus fort, plus en confiance, indépendant, un moment de bien être… La créativité est en nous et autour de nous, il suffit de se laisser imprégner. Créer du durable, naturel, local et biodégradable a encore plus son sens à l’heure actuel !

Dix années de travail en pédagogie m'a permit d'acquérir un savoir faire dans l'accompagnement d'un apprentissage.

J’aime susciter la maîtrise du geste, mener les gens à entraîner leur dextérité. J’aime leur offrir la possibilité de développer leur créativité par une activité sensorielle, ludique, manuelle et naturaliste. Transmettre la valeur des choses, d’un objet fabriqué avec patience, d’une œuvre éphémère pour laquelle on est resté concentré…

Un moment de méditation quand le geste se répète, quand plus rien ne passe par la tête, juste ce que l’on fait, ce qui se passe là dans l’instant, dans le moment présent.